A tax increase worthy of Ebenezer Scrooge! Why can't the Minister of Finance see what everyone else sees? Details in News.

Conservatives call for Canadians to be heard at Natural Resources Committee

Ottawa, ON – Today, Conservative members of the Standing Committee on Natural Resources (RNNR) released the following statement after they raised a point of privilege to force the NDP-Liberal dominated committee to abide by a long-standing tradition which ensures diverse voices are heard during committee studies:

“The NDP-Liberal coalition on the Committee has chosen to ignore the convention of inviting a number of witnesses recommended by each party in proportion to their representation in the House of Commons. This convention ensures that all parties can bring distinct voices to the table when conducting studies or reviewing bills on issues that impact the lives of everyday Canadians.

“When the Committee completes its current study on Creating a Fair and Equitable Canadian Energy Transformation, the final recommendations it puts forward will be wholly informed by the testimony of committee witnesses. That’s why it’s crucial that resource workers and the communities they live in have their voices heard.

“Yet provincial governments where many energy workers live have not been given an opportunity to give voice to those who will be most impacted. As the NDP-Liberal coalition continues with their anti-energy policies, provinces such as Saskatchewan and Alberta will proportionally feel the brunt of these job losses.

“This is yet another attempt by the NDP-Liberal coalition to replace Canada’s democratic norms with a system in which only the input of their friends is considered. Moreover, it is troubling that organizations invited to the table are government-funded in many cases.

“Conservatives recognize the consequences of allowing the NDP-Liberal coalition to set this precedent. We cannot let the NDP-Liberal coalition use their majority to flagrantly ignore and block Canadians and run roughshod over opposition parties and their ability to hold the government accountable. Conservatives will continue to stand up for freedom and the protection of our democratic institutions.”

– 30 –


Les conservateurs demandent que les Canadiens soient entendus au Comité des ressources naturelles

22 septembre 2022
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Ottawa (Ontario) – Aujourd’hui, les membres conservateurs du Comité permanent des ressources naturelles (RNNR) ont fait la déclaration suivante après avoir soulevé une question de privilège pour forcer le comité dominé par le NPD et le Parti libéral à respecter une tradition de longue date qui garantit que diverses voix sont entendues lors des études en comité :

« La coalition NPD-Libéral au sein du Comité a choisi d’ignorer la convention d’inviter un nombre de témoins recommandés par chaque parti en proportion de leur représentation à la Chambre des communes. Cette convention garantit que tous les partis peuvent apporter des voix distinctes à la table lorsqu’ils mènent des études ou étudient des projets de loi sur des enjeux qui ont un impact sur la vie des Canadiens.

« Lorsque le Comité terminera son étude actuelle, intitulée Favoriser une transformation juste et équitable du secteur de l’énergie du Canada, les recommandations finales qu’il présentera seront entièrement fondées sur les témoignages des membres du Comité. C’est pourquoi il est crucial que les travailleurs du secteur des ressources et les communautés dans lesquelles ils vivent puissent se faire entendre.

« Pourtant, les gouvernements provinciaux où vivent de nombreux travailleurs de l’énergie n’ont pas eu l’occasion de donner la parole à ceux qui seront les plus touchés. Alors que la coalition NPD-Libéral persiste dans ses politiques anti-énergie, des provinces comme la Saskatchewan et l’Alberta vont proportionnellement ressentir le poids de ces pertes d’emplois.

« Il s’agit d’une nouvelle tentative de la coalition NPD-Libéral de remplacer les normes démocratiques du Canada par un système dans lequel seule la contribution de leurs amis est prise en considération. Il est troublant de constater que les organisations invitées sont, dans bien des cas, financées par le gouvernement.

« Les conservateurs reconnaissent les conséquences de permettre à la coalition NPD-Libéral de créer ce précédent. Nous ne pouvons pas les laisser utiliser leur majorité pour ignorer et entraver les Canadiens de manière flagrante et faire fi des partis d’opposition et de leur capacité à exiger du gouvernement qu’il rende des comptes. Les conservateurs continueront à défendre la liberté et la protection de nos institutions démocratiques. »

-30-