A tax increase worthy of Ebenezer Scrooge! Why can't the Minister of Finance see what everyone else sees? Details in News.

Minister of Natural Resources continues to cause confusion and anxiety

Greg McLean, Shadow Minister for Natural Resources issued the following statement following the comments by Jonathan Wilkinson, Minister of Natural Resources as published in the Financial Post:

“I appreciate Minister Wilkinson’s comments on the Environment and Climate Change Canada (ECCC) ‘Discussion Document’ prepared by his colleague, the Minister of Environment.  This is not the first instance where the two Ministers words have been in stark conflict.

“The discussion document was ECCC’s way of backward engineering carbon reduction modelling numbers so that this Government can apply some rationality to the targets to which they have committed. Canadians know that this government has a perfect record of failure in meeting every target they have set. 

“ECCC’s modeling was unable to arrive at forecasts from other sectors of the Canadian economy that would even approach the targets. Their solution was to thrust all the required reductions in their suspicious modelling onto the backs of Canada’s largest export industry – oil and gas production – which has already shown the most progress in Canada, and amongst its peers in the world, in lowering their carbon footprint.

“The scheme was unworkable from the outset and would have resulted in the shutdown of nearly half of Canada’s production.  The knock-on effects on our economy, inflation, reductions in social services spending would have had Canadians reeling.  All this, to propose a duplicate regulatory regime on an already highly regulated industry.

“I’m pleased this Minister has distanced himself from the nonsense document. I wish he would say so publicly to his Cabinet colleague, who is always moving in a different direction.”


Le ministre des Ressources naturelles continue de causer de la confusion et de l’anxiété

Greg McLean, ministre fantôme des Ressources naturelles, a fait la déclaration suivante à la suite des commentaires de Jonathan Wilkinson, ministre des Ressources naturelles, publiés dans le Financial Post:

« J’apprécie les commentaires du ministre Wilkinson sur le document de travail d’Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) préparé par son collègue, le ministre de l’Environnement.  Ce n’est pas la première fois que les paroles des deux ministres sont en conflit brutal.

« Le document de travail était la façon dont ECCC a fait preuve de rétrograder les chiffres de la modélisation de la réduction du carbone afin que le gouvernement puisse appliquer une certaine rationalité aux cibles qu’il s’est engagé à atteindre. Les Canadiens savent que le gouvernement a un bilan parfait en matière d’échec dans l’atteinte de tous les objectifs qu’ils se sont fixés. 

« La modélisation d’ECCC n’a pas été en mesure d’établir des prévisions provenant d’autres secteurs de l’économie canadienne qui s’approcheraient même des cibles. Leur solution a été de pousser toutes les réductions requises dans leur modélisation suspecte sur le dos de la plus grande industrie d’exportation du Canada – la production de pétrole et de gaz – qui a déjà montré le plus de progrès au Canada, et parmi ses pairs dans le monde, dans la réduction de leur empreinte carbone.

« Le projet était irréalisable dès le départ et aurait entraîné l’arrêt de près de la moitié de la production canadienne.  Les répercussions sur notre économie, l’inflation et la réduction des dépenses en services sociaux auraient ébranlé les Canadiens.  Tout cela, pour proposer un double régime réglementaire sur une industrie déjà fortement réglementée.

« Je suis heureux que ce ministre ait pris ses distances par rapport à ce document absurde. J’aimerais qu’il le dise publiquement à son collègue du Cabinet, qui va toujours dans une direction différente. »